L’industrie de la construction manifeste un intérêt marqué à l’égard des travaux d’assainissement du Projet de Port Hope

Un groupe important d’environ 80 personnes représentant 35 sociétés de l’industrie nord-américaine de la construction et de l’assainissement a participé à une séance d’information sur le nettoyage et la remise en état de sites de déchets dans le cadre de l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH). Cette séance, tenue fin mars, faisait suite à une demande de déclaration d’intérêt pour l’assainissement de 13 grands sites de déchets radioactifs historiques de faible activité et d’environ 600 propriétés résidentielles, ainsi que de cinq sites contenant des déchets industriels spécifiés au sein de la municipalité de Port Hope.

Grâce à la demande d’expression d’intérêt, l’industrie a été avisée des possibilités de marché liées aux prochains travaux d’assainissement. Il s’agit d’une première étape du processus visant à identifier les fournisseurs susceptibles d’offrir des services de construction et d’assainissement dans le cadre du Projet. De plus, la demande d’expression d’intérêt permet aux LNC d’obtenir une rétroaction de l’industrie au sujet du processus d’approvisionnement lui-même, y compris de son échéancier.

« Ce processus vise à explorer la possibilité d’établir une entente-cadre de services en vertu de laquelle des contrats ponctuels seront octroyés à différents entrepreneurs en assainissement s’étant qualifiés et répondant aux exigences des LNC », a expliqué Micheline Lebrun, agente principale des contrats au Bureau de gestion du Programme des déchets historiques.  

Cet exercice unique, consistant à ouvrir le dialogue avec de possibles fournisseurs, est stimulant pour l’équipe responsable des services contractuels des LNC. « C’est une façon d’inviter nos fournisseurs à éclairer les décisions relatives aux modalités de leur participation, poursuit Micheline. La rétroaction de l’industrie nous aidera à mettre au point l’approche que nous adopterons pour octroyer les contrats visant à terminer les travaux restants dans le cadre du Projet. »

En fonction des réponses des entrepreneurs, attendues au plus tard le 6 avril, les LNC détermineront quel est le processus de passation de marché qui convient le mieux à l’IRPH.

PHP_Remediation_RFEOI 20170329_001Des fournisseurs provenant de toute l’Amérique du Nord ont participé à cette séance d’information, organisée dans la foulée de la demande d’expression d’intérêt lancée dans le cadre du Projet de Port Hope.

6 avril 2017