Concentrations élevées de radon d’origine naturelle

Qu’est-ce que le radon?

Le radon est un gaz incolore et inodore naturellement présent dans l’air que nous
respirons. Il provient de la désintégration du radium et de l’uranium, présents en
infime quantité dans presque toutes les roches, tous les sols et toutes les eaux
souterraines, ainsi que dans certains matériaux de construction.

Comment le radon s’infiltre-t-il dans une maison?

Le radon, produit par le sol entourant la maison, peut pénétrer de façon inaperçue
par les ouvertures comme les fissures et les trous dans les fondations. Il peut aussi entrer par les joints de construction ouverts, les ouvertures autour des points
d’entrée des services, les poteaux creux, les avaloirs de sol sans siphon, les battants  de fenêtre mal installés, les puisards non recouverts et les planchers en terre battue. Le radon peut aussi s’accumuler dans les maisons qui sont bien isolées et où l’apport d’air frais est inadéquat.

Selon Santé Canada, environ 4 % de toutes les maisons de l’Ontario présentent des concentrations élevées de radon d’origine naturelle, c’est-à-dire des concentrations supérieures à 200 becquerels par mètre cube (200 Bq/m³) dans les aires habituellement occupées.

Pourquoi l’Initiative de la région de Port Hope (IRPH) surveille-t-elle le radon?

Le programme de contrôle radiologique des propriétés de l’IRPH effectue des analyses dans toutes les propriétés du quartier 1 et dans quelques propriétés du quartier 2 de Port Hope pour y détecter la présence de déchets radioactifs historiques de faible activité. Le contrôle commence avec une surveillance du radon pendant 6 mois. Des concentrations élevées de radon dans une maison ou un bâtiment peuvent indiquer la présence de déchets radioactifs historiques de faible activité dans le sol, autour ou en dessous du bâtiment ou bien dans les matériaux de construction.

De quelle façon l’IRPH détermine-t-elle si les concentrations élevées de radon sont d’origine naturelle et non le résultat de déchets radioactifs historiques de faible activité?

Si des concentrations élevées de radon sont détectées, l’équipe de contrôle du Bureau de gestion de l’IRPH prélèvera une série d’échantillons de sol dans un périmètre de 3 mètres (10 pieds) autour du bâtiment. Les échantillons de sol seront analysés pour les éléments de signature du radium, de l’uranium, du thorium et de l’arsenic qui indiquent la présence de déchets radioactifs historiques de faible activité.
Cette « signature » unique les rend clairement identifiables par le personnel du projet. Si les déchets historiques sont présents en concentrations supérieures aux critères de nettoyage de l’IRPH, ils seront enlevés dans le cadre de l’Initiative de la région de Port Hope. Toutefois, les concentrations élevées de radon causées par des conditions naturelles ne seront pas atténuées par l’IRPH, car cela ne relève pas de son mandat.

Comment puis-je réduire les concentrations élevées de radon d’origine naturelle dans ma maison?

Il y a différentes façons de réduire le radon dans votre maison. Améliorer la ventilation et sceller les points d’entrée comme les fissures, les ouvertures et les avaloirs de sol peuvent aider à réduire les concentrations de radon. Une autre solution est une méthode très courante, soit la dépressurisation du sol sous la dalle. On installe un tuyau qui traverse la dalle de plancher et qui s’évacue à l’extérieur. On y adjoint un petit ventilateur qui aspire le radon présent sous la maison et l’évacue à l’extérieur. Cette solution peut réduire les concentrations de radon d’une maison de plus de 90 %.

Dans les situations où les concentrations élevées de radon ne sont pas liées à des déchets radioactifs historiques de faible activité, on conseille aux propriétaires de s’informer auprès des sources suivantes:

Bureau de santé de Haliburton, Kawartha et Pine Ridge: 905-885-9100 / 866-888-4577
Inspectrice de la santé publique – Melissa Ivy: poste 1323
Société canadienne d’hypothèques et de logement: 800-668-2642
Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario: 416-327-7426
Santé Canada – Bureau de la radioprotection: 613-954-6647

Cliquez ici pour la fiche de radon
2014-10-07