Réunion du conseil municipal de Port Hope : résumé des grandes étapes de l’IRPH et des leçons tirées

MPH_Sept_18Maintenant que les déchets qui se trouvaient sous une bâche ont été retirés du quai central et que l’IRPH a entrepris une foule d’autres activités, les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) avaient beaucoup de choses à dire au comité plénier du conseil municipal de Port Hope, le 18 septembre dernier. 

Pendant cette mise à jour présentée à l’Hôtel de Ville, devant des membres de la collectivité et le conseil municipal de Port Hope, le directeur général du Programme des déchets historiques des LNC, Scott Parnell, a parlé des grandes étapes franchies dans le cadre du projet pendant cette saison de construction, notamment du transfert de 40 000 tonnes de déchets radioactifs historiques de faible activité qui étaient stockés sous une bâche, sur le quai central, depuis près de vingt ans.

« Cette année, nous avons commencé à retirer des déchets de la collectivité, et c’est une étape majeure pour nous, a déclaré M. Parnell. Nous sommes heureux de voir passer dans la collectivité les camions qui transportent les résidus jusqu’à l’installation de gestion à long terme des déchets. »

M. Parnell a fait le point sur les activités en cours dans le cadre du projet, notamment dans la zone riveraine de Port Hope, où les préparatifs vont bon train en vue du dragage des sédiments contaminés dans le port. Il a montré des photos des atténuateurs de vagues et des rideaux de confinement qui sont installés dans le port afin de prévenir la propagation de la contamination pendant les travaux de dragage. Il a également signalé que le poisson se trouvant dans le port est déplacé vers le lac Ontario.

Pour répondre aux inquiétudes du public quant aux activités halieutiques de l’IRPH, M. Parnell a expliqué que le poisson est déplacé en toute sécurité et fait l’objet d’une surveillance rigoureuse, conforme aux permis accordés par le gouvernement. Il a ajouté que certains individus s’éteindront naturellement, mais que les travaux ne leur causent aucun préjudice.  

Outre les travaux réalisés dans la zone riveraine, M. Parnell a souligné que d’autres sites de stockage temporaire des déchets situés à Port Hope feront bientôt l’objet d’un assainissement, y compris le site se trouvant dans le prolongement de la rue Pine Nord. Il a également indiqué que des travaux de nettoyage sont en cours sur une première série de propriétés privées.

M. Parnell a aussi remarqué que la présente saison de construction a permis de tirer des leçons qui seront mises en application l’an prochain. « Nous avons abattu beaucoup de travail cette année, non sans rencontrer certains écueils. Nous sommes d’ailleurs en train de faire le point sur ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien et nous en tirerons des leçons pour faire les choses encore mieux l’an prochain. »

Étant donné que les activités de l’IRPH s’intensifient dans la collectivité et qu’il y aura des élections municipales cet automne, les communications publiques restent la grande priorité des LNC. Pendant cette réunion, M. Parnell a pris le temps de décrire comment l’IRPH s’y prenait pour mobiliser les intervenants. Il a donné l’exemple de la séance d’information organisée en août à l’intention de tous les candidats aux élections municipales. Ces derniers ont été mis au courant des derniers développements du projet et ont pu poser des questions aux employés des LNC.

En conclusion, le maire de Port Hope, Bob Sanderson, a remercié les LNC pour cette mise à jour, non sans souligner que des résidents qui ont vu l’IRPH en action lui ont fait part de leur satisfaction.

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour consulter l’intégralité de la présentation de l’IRPH, publiée sur le site Web de la municipalité de Port Hope [en anglais seulement].

www.porthope.ca/council-communications

1 octobre 2018