Protection de la faune – L’engagement de l’IRPH

Étant donné que la majorité des activités de l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH) se déroulent à l’extérieur, le personnel est toujours attentif à l’environnement dans lequel il travaille. Les LNC sont résolus à minimiser l’impact du projet sur la faune et les employés veillent à ne pas perturber l’habitat des espèces en péril.

Cette approche a été particulièrement utile dernièrement, alors que plusieurs tortues ont été aperçues sur un chantier de l’IRPH, à proximité de l’usine de traitement des eaux usées de Port Hope.

Pour nous aider à déplacer les tortues vers un lieu plus adapté à leurs besoins, nous avons fait appel à un biologiste. Il a d’abord inspecté le site pour vérifier s’il y avait des traces d’autres tortues et si celles qui avaient été trouvées faisaient partie de la base de données des espèces en péril.

Turtle_littleCe spécialiste a notamment observé des empreintes de tortues, indiquant qu’un certain nombre d’entre elles avaient migré non loin de là. L’équipe a également repéré une tortue solitaire qui ne s’était pas déplacée. Elle a alors été transportée ailleurs sur le site, puis relâchée. La tortue qui se trouve sur la photo est une femelle de la tortue peinte de Midland, une espèce inconnue dans la région et qui ne figure pas parmi les espèces en péril.

Turtle_ElliottLes tortues sont en période de nidification et on a également observé la présence d’une tortue serpentine sur le chemin Elliott, près de l’installation de gestion à long terme de Port Granby. D’ailleurs, si la sécurité le permet, il arrive souvent que le personnel s’arrête pour aider une tortue à traverser la rue.


9 juillet 2018