Origine des déchets radioactifs de faible activité à Port Granby

PG_site-current_FR

Installation existante de gestion des déchets de Port Granby

Les déchets présents sur le site de Port Granby ont été générés par l’ancienne raffinerie d’Eldorado à Port Hope et ont été déposés à Port Granby entre 1955 et 1988. L’installation a été fermée en 1988, quand l’entretien et la surveillance sont devenus la responsabilité de Cameco Corporation, en vertu d’un permis délivré par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Situé sur la rive du lac Ontario le long de falaises aux sols sableux et poreux, soumises à l’érosion et d’une hauteur de 30 mètres, le site actuel couvre une superficie de 17,5 hectares. Bien que Cameco ait effectué de nombreuses améliorations environnementales, l’instabilité du site rendait l’installation impropre au stockage à long terme des déchets. La gorge est, la gorge ouest et des tranchées dans la zone du plateau central contiennent environ 450 000 mètres cubes de déchets radioactifs historiques de faible activité et de sols contaminés, comme le montre l’image ci-dessous.

 

Solution pour Port Granby

Des études détaillées et complètes visant à sélectionner la meilleure solution pour la gestion à long terme des déchets radioactifs historiques de faible activité qui se trouvent pans le secteur sud-est de Clarington ont commencé en 2002 avec le début de l’évaluation environnementale (EE) du projet de Port Granby.

Il existait alors un concept proposé en 1998 par la municipalité et un comité de citoyens nommé par le Conseil. Selon ce concept, les déchets auraient été gérés sur place. Ce concept ainsi que deux autres ont été examinés pendant les phases initiales de l’évaluation environnementale.

Après six années d’études environnementales et techniques détaillées et de consultations poussées du public, le conseil municipal de Clarington et le gouvernement fédéral ont approuvé la décision de transférer tous les déchets dans une nouvelle installation de gestion à long terme des déchets, éloignée du lac Ontario, à environ un kilomètre au nord du site actuel.

À l’automne 2011, la CCSN a accordé un permis pour permettre au Projet de
Port Granby d’aller de l’avant. Cette décision a également permis au gouvernement du Canada d’assumer la responsabilité du site existant et de devenir propriétaire de 275 hectares (680 acres) cédés par Cameco Corporation, dont 95 hectares (235 acres) sont nécessaires pour la nouvelle installation de gestion de déchets. Cette décision a été suivie en janvier 2012 par l’engagement du gouvernement du Canada de fournir 1,28 milliard de dollars pour l’IRPH, ce qui comprend un financement de 273 millions de dollars sur 10 ans pour le Projet de Port Granby.

31 janvier 2017