Nature des déchets : Projet de Port Granby

Ancien site de gestion des déchets de Port Granby

PG_site-current_FRL’ancien site de gestion des déchets de Port Granby est situé sur un terrain de 17 hectares, sur la rive nord du lac Ontario, à l’extrême sud de la municipalité de Clarington. Des déchets radioactifs historiques de faible activité ont été déposés sur ce site entre 1955 et 1988, par l’ancienne société d’État, Eldorado Nucléaire limitée, qui était installée à Port Hope.

Dans le cadre du Projet de Port Granby, environ 450 000 mètres cubes de déchets radioactifs historiques de faible activité et des sols légèrement contaminés seront transportés vers un monticule artificiel en surface, à l’installation de gestion à long terme des déchets de Port Granby, construite à 700 mètres au nord-ouest de l’actuel site.

Les déchets ont été enterrés un peu partout sur le site, dans les gorges est et ouest, et dans 76 tranchées situées sur le plateau qui surplombe la gorge est et dans le plateau central. Étant donné que les procédés de raffinage de l’uranium utilisés par Eldorado à l’usine de Port Hope ont évolué pendant ses 33 ans d’activité, le site de Port Granby contient une variété de produits chimiques, de déchets industriels et de sols contaminés. Le sous-sol indigène du site serait également contaminé en raison de l’écoulement du lixiviat et des eaux souterraines.


Description des déchets

Neutralized Raffinate

Raffinat neutralisé

Sous-produits du raffinage de minerai et de concentré d’uranium

  • D’abord déversés dans la gorge est, puis enfouis dans 47 tranchées, entre 1955 et 1979
  • Boue radioactive orange vif, de consistance molle et collante, modérément acide
    (valeur du pH : 3 à 4)
  • Contient du radium-226, du sulfate de calcium, l’hydroxyde de calcium et différents sels

Calcium fluoride

Fluorure de calcium

Déchets provenant de la production d’hexafluorure d’uranium

  • Enfouis dans 59 tranchées entre 1970 et 1988
  • Boue blanche, collante, extrêmement caustique (valeur du pH : 3 à 4)
  • Contient de l’arsenic, de l’hydroxyde de calcium, du fluorure de potassium et de l’hydroxyde de potassium


Industrial refuse

Déchets industriels

Déchets et débris d’origine industrielle générés par les installations de traitement d’Eldorado

  • Enfouis dans 65 tranchées et au-dessus de la gorge ouest, entre 1955 et 1988
  • Bouteilles et pots en verre, filtres, bois de charpente, chiffons, pots de peinture, briques, pompes, blocs de béton, bâches de plastique, fûts broyés, matériaux d’isolation, déchets de l’atelier d’entretien, cendres d’incinération, ferraille, tuyauterie et fils électriques.

Déchets chimiques mélangés

De petits volumes d’une variété de déchets enfouis sur le site entre 1960 et 1976

  • Résidus d’argent
  • Résidus de radium
  • Résidus de cobalt
  • Béryllium/déchets d’aluminium
  • Résidus de zirconium
  • Liquide de nitrate d’ammonium
  • Résidus de fluorure de magnésium

L’installation de gestion des déchets de Port Granby et le Projet de Port Granby sont réglementés en vertu d’un permis de déchets de substances nucléaires délivré aux Laboratoires nucléaires canadiens par la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

En vertu de ce permis, des mesures rigoureuses de sécurité, de sûreté, de protection radiologique, ainsi que des protocoles de santé et sécurité au travail ont été mis en place pour minimiser les risques courus par le public, les travailleurs et l’environnement. Pour en savoir plus au sujet de nos programmes de sécurité.