L’usine de traitement des eaux usées du Projet de Port Hope

2016 May_PHP_WWTP exteriorL'usine de traitement des eaux usées de Port Hope emploiera les meilleures technologies disponibles et traitera d’abord les eaux de surface et les eaux souterraines à l'IGLTD pendant la construction, puis l'eau contaminée (lixiviat) qui proviendra de l'intérieur du monticule artificiel en surface après qu’il sera recouvert et fermé. L'eau traitée sera rejetée dans le lac Ontario par une canalisation et sera conforme aux exigences énoncées dans le permis délivré par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) pour le projet de Port Hope.

L'usine utilisera un procédé en deux étapes pour éliminer un large éventail de contaminants. La précipitation chimique et la clarification (étape 1) sera suivie d’une filtration par la technologie ROCHEM d'osmose inverse (étape 2). La technologie ROCHEM a été sélectionnée comme le moyen le plus efficace pour traiter les eaux usées qui seront générées à l’IGLTD de Port Hope. Grâce à ce procédé de traitement, la qualité de l'eau déversée dans le lac Ontario respectera ou dépassera les exigences strictes de la CCSN, assurant ainsi une protection accrue de l'écosystème du bassin des Grands Lacs.

La construction de l'usine a été achevée en 2016.

Cliquez ici pour plus de détails sur le processus de traitement des eaux usées.

Photos de construction de l'usine de traitement des eaux usées

Il n'y a pas d'images disponibles dans le dossier qui a été sélectionné à afficher dans la galerie d'images.

31 janvier 2017