Qu’est-ce qui fait l’objet d’une surveillance dans le cadre du projet?

Milieu atmosphérique : qualité de l’air, bruit, odeurs
Milieux géologique et aquifère : qualité et écoulement de l’eau souterraine; qualité du sol
Milieu aquatique : qualité de l’eau, populations et habitats des poissons
Milieu terrestre : faune et flore, habitat
Santé humaine : population et travailleurs

Pourquoi le projet prévoit-il une surveillance de l’environnement?

La surveillance permet à l’équipe du projet de vérifier l’efficacité des mesures prises pour atténuer au minimum les effets des activités de construction et d’assainissement. Elle donne l’assurance que la santé humaine et l’environnement sont protégés, conformément aux prévisions de l’évaluation environnementale, et permet de savoir si d’autres mesures d’atténuation sont à prendre.

Un programme distinct a été créé dans le but de gérer et de surveiller les effets du projet sur le milieu socio-économique, ce qui comprend le transport, l’immobilier ainsi que l’utilisation et la jouissance de la propriété par la population.

Quels moyens le projet prévoit-il pour surveiller le milieu?

  • Surveillance de la qualité de l’air : poussière, bruit, odeurs
  • Prélèvement et analyse d’échantillons d’eau et de sol
  • Collecte en continu de données météorologiques
  • Analyse des tissus des poissons
  • Surveillance des habitats des poissons, des oiseaux et autres animaux
  • Santé humaine : analyse des données de surveillance et mesure de l’exposition radiologique de la population et des travailleurs

À quels moments la surveillance est-elle effectuée?

  • Étape de préconstruction – De six mois à un an avant le début de l’étape de construction, période pendant laquelle on confirme et met à jour les données de surveillance de référence recueillies de 2002 à 2004.
  • Étape de construction et de développement – Période des travaux d’aménagement de l’installation de gestion à long terme des déchets et des sites d’assainissement à grande et à petite échelles dans la zone urbaine de Port Hope.
  • Étape d’entretien et de surveillance – Surveillance constante après le confinement des déchets dans les installations de gestion à long terme des déchets ainsi qu’après l’assainissement et la restauration de tous les sites où sont présents des déchets radioactifs à faible activité. La fréquence de la surveillance diminuera à mesure que les résultats indiqueront un retour à l’état d’origine ou une amélioration de l’environnement.

Gestion adaptative

La gestion adaptative est une démarche qui consiste à s’adapter aux données de surveillance obtenues. Si, par exemple, pendant les travaux de construction, la surveillance indique qu’une mesure de protection du milieu (comme la réduction des dégagements de poussière dans l’installation de gestion à long terme des déchets) ne répond pas aux attentes, la gestion adaptative permet à l’équipe du projet d’apporter les modifications requises pour améliorer les pratiques de réduction des dégagements de poussière et adapter la surveillance au besoin.

7 mai 2014