Les oiseaux au boulot

goose family at viaductPendant la saison de nidification des oiseaux, le personnel et les entrepreneurs travaillant sur les sites de l’IRPH sont très attentifs aux mères oiseaux qui travaillent dur.

Les techniciens de l’environnement examinent régulièrement les sites de travail de l’IRPH pour détecter tout impact possible sur l’environnement naturel. Ils sont particulièrement attentifs à la flore et la faune qui pourrait être dérangée par les tâches de nettoyage ou de restauration. Pour ne pas perturber les oiseaux pendant les travaux, on examine toutes les zones où il pourrait y avoir des nids.  

Goose nesting at HCP 1Le quai central attire les oiseaux nicheurs, en particulier les bernaches du Canada, que l’on aperçoit souvent en grand nombre au bord de l’eau. Pendant cette saison, les travaux sont interrompus ou modifiés pour éviter les oiseaux nicheurs.

 

« Dès que nous trouvons un nid actif, nous donnons aux oiseaux le temps dont ils ont besoin pour prendre soin de leurs petits », explique Carrie-Ann Bray, agent de conformité environnementale qui travaille sur les sites du secteur riverain.

bird nesting signCette année, cela signifiait qu’il fallait éviter un itinéraire de transport direct sur la jetée pendant quelques semaines. L’entrepreneur des LNC a observé une oie en train de préparer un nid le long de l’itinéraire de transport. Il a immédiatement délimité la zone pour protéger la mère oie et, éventuellement, ses oisons. La route n’a été rouverte qu’après le départ de la petite famille.

« Nous avons également repéré des marmottes ou des spermophiles et même des abeilles sur le quai central. Nous veillons à leur donner l’espace dont ils ont besoin et à travailler autour de leur habitat », ajoute Mme Bray.

Un harfang des neiges et un renard ont également été aperçus dans cette zone, mais ils ont tous deux déménagé.

« Les inspections environnementales de routine sur le site sont une tâche prioritaire et, même si le nombre de travailleurs sur le site est réduit en raison des restrictions imposées par la COVID, nous nous sommes assurés que tous les protocoles de sécurité nécessaires sont en place afin de pouvoir continuer à effectuer cette tâche essentielle », a conclu Mme Bray.

La surveillance de l’environnement est un volet prioritaire de l’IRPH et vise à protéger la santé humaine, la faune et la flore, et l’environnement en général.  

Pour plus de renseignements sur notre plan de protection de l’environnement, cliquez ici.

 
 
 
 
18 juin 2021