Un million de tonnes et plus : l’IRPH franchit un seuil à l’installation de gestion à long terme des déchets de Port Hope

PH_LTWMFPlus d’un million de tonnes de déchets radioactifs historiques de faible activité ont été transportés en toute sécurité à l’installation de gestion à long terme des déchets (IGLTD) de Port Hope, ce qui représente près de la moitié de tous les sols contaminés retirés de divers sites de Port Hope dans le cadre du plus important projet d’assainissement de l’environnement au Canada - l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH). L’IRPH consiste à retirer environ 1,2 million de mètres cubes de déchets stockés à différents endroits sur le territoire municipal par Eldorado Nucléaire Limitée qui, dès les années 1930, pratiquait le raffinage du radium et de l’uranium dans la région.

Le déplacement des déchets a débuté en décembre 2017, alors que le premier chargement de sol contaminé était transféré vers le nouveau monticule artificiel en surface de l’IGLTD, pour y être stocké en toute sécurité et faire l’objet d’une surveillance pendant des centaines d’années. 

Cette étape représente un grand pas en avant dans le cadre des efforts déployés pour régler ce problème environnemental de longue date. Elle vient confirmer à la municipalité de Port Hope et à la population que les LNC – l’organisme mandaté par le gouvernement du Canada pour effectuer les travaux – réalisent le projet de manière sûre et responsable. 

« Après plus de dix ans de planification, comprenant des consultations avec la collectivité et une évaluation environnementale, nous avons stocké le premier chargement de déchets radioactifs historiques de faible activité. Ceci est un gage de la détermination du Canada à nettoyer ces déchets en toute sécurité », a affirmé Scott Parnell, directeur général du Bureau de gestion du Programme des déchets historiques des LNC. « Plus d’un million de tonnes de déchets sont maintenant en lieu sûr et je suis heureux de déclarer que ce projet de nettoyage progresse remarquablement bien. »

PHP_First_LoadDepuis que ce premier chargement de déchets a été placé dans le monticule, d’autres déchets ont été retirés de plusieurs sites à Port Hope – notamment de l’installation de gestion des déchets de Welcome, de sites provisoires situés sur le quai central, sur la rive du lac Ontario, dans le prolongement de la rue Pine, près de la promenade Highland, et dans le port de Port Hope.

Des déchets ont également été retirés de 40 propriétés privées, y compris des résidences, et transportés vers le monticule – mais le plus gros du travail rester à faire sur les propriétés privées. Les déchets qui se trouvant sur des propriétés privées sont souvent concentrés dans des poches profondes et isolées. Ils ont généralement été placés là en guise de remblai.

Trois des quatre cellules du monticule de l’IGLTD sont maintenant terminées et des travaux sont en cours pour construire la quatrième cellule, qui sera la plus grande. Cette dernière devrait accueillir les déchets provenant des travaux de dragage qui seront bientôt réalisés dans le port de Port Hope. 

« Les cellules ont été conçues avec soin pour s’assurer que les déchets sont en lieu sûr et isolés de l’écosystème environnant », a déclaré Brodie Whitelaw, gestionnaire à l’installation de gestion à long terme des déchets de Port Hope. « La conception technique et la construction des cellules aussi bien que le placement des déchets sont des opérations complexes. Elles doivent être réalisées en coordonnant le travail de plusieurs entrepreneurs transportant des déchets qui proviennent d’endroits divers », a ajouté M. Whitelaw.

« Les travaux de nettoyage sont effectués sur plusieurs sites en même temps, il faut donc assurer une coordination pointue pour que les déchets soient transportés en toute sécurité sur les itinéraires désignés, souligne M. Parnell. Tandis que nous abordons le dernier chapitre de ce projet de nettoyage de l’environnement, nous continuons à travailler en étroite collaboration avec la municipalité de Port Hope afin de minimiser les répercussions des travaux sur la collectivité. »

Les résidents et le public en général sont invités à transmettre leurs questions ou leurs préoccupations aux LNC et à visiter le site Web de l’IRPH (PHAI.ca) pour consulter les mises à jour sur le projet.