Réalisations dans le cadre de l’IRPH malgré une année difficile

PH_WWE

Après une année difficile en raison de la pandémie de COVID-19, des arrêts de travail et des conséquences que cela a eues sur le calendrier des travaux, en cette fin d’année 2020, les LNC soulignent ce qui a été réalisé dans le cadre de l’IRPH.

Dans la mise à jour trimestrielle devant le conseil municipal de Port Hope qui a eu lieu le 1er décembre dernier, Scott Parnell, directeur général du bureau des LNC à Port Hope, a indiqué qu'un certain nombre de projets ont été couronnés de succès au cours de l'année écoulée. 

« L’année a été difficile, a déclaré M. Parnell, mais il y a aussi eu de bonnes choses dont nous aimerions vous faire part. » 

Soulignant les travaux effectués sur les principaux sites, M. Parnell a commencé par évoquer l'installation de gestion à long terme des déchets de Port Hope, où la construction de la cellule 2b est bien avancée. Cette cellule, qui devrait être prête à recevoir des déchets d'ici 2021, est la plus grande du monticule. Jusqu’à présent, plus d’un million de tonnes de déchets ont été stockées à long terme. M. Parnell a également signalé que l’usine de traitement des eaux usées qui se trouve sur le site de l’installation a continué à fonctionner pendant toute la durée du confinement.

Au port de Port Hope et au quai central, le système portable de traitement de l’eau est en train d’être mis en service en vue des travaux de dragage qui devraient commencer au début de 2021.

M. Parnell a annoncé que l’assainissement du site des aqueducs est (près de la plage ouest) était terminé et a montré des photos des différentes étapes du parcours, pour finir avec le site qui a été ensemencé par voie hydraulique.

L'entrepreneur a maintenant commencé les travaux d'excavation sur le site de la rue Mill et les leçons apprises, notamment en matière de gestion de l'eau, sont mises en œuvre à cet endroit. Les travaux sur le site du ravin de la rue Strachan devraient débuter en janvier, après l’octroi du contrat à un entrepreneur.

Les tests de dépistage de déchets radioactifs de faible activité et l'échantillonnage ont été réalisés sur trois sites industriels - l'ancienne usine de gazéification du charbon, le parc Lions et la lagune Chemetron.

Des travaux – notamment de déboisement et de construction d’une route interne -- sont également en cours sur le site de regroupement de la rue Pine Nord. L’assainissement du site et le transport des déchets vers l’installation de gestion à long terme des déchets devraient débuter cet hiver.

En ce qui concerne les sites à petite échelle, qui comprennent des propriétés privées et des réserves routières, M. Parnell a fait le point sur leur état d'avancement. Sur les 4 800 propriétés testées, environ 1 100 nécessitent des travaux supplémentaires et 934 d'entre elles ont été identifiées comme contenant des déchets. Il y a 325 propriétés en phase de conception, dont 159 sont terminées. En ce qui concerne le nettoyage, 44 sont terminés, 14 sont en cours et 40 autres sont prévus pour l'année prochaine.

En outre, M. Parnell a fait le point sur le processus de consultation du public relativement aux changements proposés aux critères de nettoyage de l’IRPH. « Nous avons eu de très bonnes consultations et le public nous fait de bons commentaires », a déclaré M. Parnell. Une audience aura lieu en 2021 après la soumission du rapport à la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). «

Le public aura aussi l’occasion de prendre la parole devant la CCSN », a ajouté M. Parnell.

Il a également évoqué quelques thèmes récurrents tels que les questions de santé, l’impact possible sur les propriétés, notamment au regard du financement et des hypothèques, et les préoccupations du public concernant la perte d'arbres.

« Ce qui revient souvent dans les commentaires du public, c’est que tout le monde veut faire nettoyer sa propriété, mais avec le moins d’impact possible sur la communauté et sur sa propriété », a dit M. Parnell.

En conclusion, M. Parnell a parlé des travaux de nettoyage de l’ancienne installation de gestion des déchets de Port Granby, qui sont maintenant terminés, et des déchets maintenant stockés à long terme. Le site a été remis en état et le recouvrement et la fermeture du monticule sont en cours. Une cellule est déjà scellée.

En réponse aux questions portant sur l’avancement des travaux dans les résidences, M. Parnell a admis qu’il y avait eu des retards, mais il a précisé que les LNC sont en communication constante avec les résidents et que les travaux devraient s’étendre à plus de 120 propriétés en 2022, avec un objectif de 200 par an.

Le maire Sanderson a remercié les LNC pour cette mise à jour. Il a souligné qu'il est parfois facile de passer à côté des progrès réalisés, et que le secteur riverain avait fait l’objet d’une vaste série de travaux. 

Nous rappelons aux résidents qui ont des questions au sujet de l’IRPH de communiquer avec nous par courriel, à info@phia.ca, ou par téléphone, au 905.885.0291.