Mission accomplie sur le site riverain de Port Hope

WWE-hydroseeding

Nous avons complètement excavé et transporté vers une installation de stockage à long terme environ 37 000 tonnes de sols contaminés qui se trouvaient sur le site des anciens aqueducs de Port Hope. La zone qui longe ce qui est couramment appelé la « plage ouest » est en train d’être assainie dans le cadre de l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH).  

En mars 2020, des travaux (autres que ceux visant à sécuriser le site et à protéger l’environnement) réalisés dans le cadre de l’IRPH ont dû être interrompus en raison de la pandémie. Lorsque les travaux ont repris, ils se sont intensifiés sur le site riverain de Port Hope. Les déchets historiques ont depuis été éliminés du site et ce dernier a été remis en état. Des activités d’ensemencement hydraulique ont eu lieu au cours des dernières semaines, et l’herbe commence à pousser à certains endroits sur cette parcelle de terrain de 22 500 pieds carrés. Au printemps 2021, nous planterons des arbres et poserons un revêtement en asphalte. Les entrepreneurs ont déjà transporté le système portable de traitement des eaux et les remorques de construction sur le prochain site de nettoyage, au 95, rue Mill.

Ce site a déjà fait l’objet de travaux de préparation (coupe d’arbres, défrichage et essartement) et l’excavation des déchets est en cours. Le site qui se trouve sous les viaducs fera l’objet d’autres tests, mais les travaux battent leur plein sur les trois sites qui forment une partie du périmètre riverain qu’il faut assainir. Le reste de la zone de la plage ouest, y compris le terrain de jeu et la plage elle-même, sera assaini au cours des prochaines années.

Les déchets radioactifs historiques de faible activité qui se trouvaient sur le site appelé « aqueducs est » représentaient l’essentiel de ce qui avait été stocké dans cette zone dans les années 1930 à 1950 par l’ancienne société d’État, Eldorado Nucléaire Limitée, dans le cadre de ses activités de raffinage du radium et de l’uranium. Pour obtenir un gramme de radium, il fallait une tonne de minerai et dix tonnes de produits chimiques. Ce procédé contaminait le sol avec de l’arsenic, de l’uranium et du radium-226. Disposant de peu d'espace de stockage sur son site portuaire, Eldorado a cherché d'autres endroits en ville pour stocker ce qu'elle pensait être de la poussière. Elle a donc élu la plage située à l’ouest du site comme terrain d’enfouissement. À l’époque, on estimait que ce terrain marécageux était utilisé à bon escient.

Le niveau de la nappe phréatique étant très élevé dans la région, les fouilles doivent être planifiées et exécutées avec soin. Les techniques de gestion de l'eau sont essentielles pour excaver efficacement en zone de haute plaine inondable, et les travaux doivent se dérouler de manière méthodique et contrôlée afin de ne pas dépasser la capacité de traitement du système portable de traitement de l’eau. Des méthodes de contrôle des eaux souterraines, notamment des palplanches, ont été utilisées sur le site des aqueducs et devaient également l’être sur le site de la rue Mill. Toutefois, étant donné que les travaux ont été interrompus au printemps à cause de la pandémie et qu’ils ont repris à un moment de l’année où le climat est relativement sec, il ne sera probablement pas nécessaire de recourir aux palplanches sur la rue Mill. Les travaux sont en cours et les activités d’excavation devraient se terminer en 2021.

Ailleurs, dans le port de Port Hope et sur le quai central, les activités se poursuivent. Les LNC ont confié la gestion de ce site à un nouvel entrepreneur. Une autre série de travaux de dragage devrait avoir lieu à la fin de l’automne pour pouvoir mettre en service le système portable de traitement de l’eau. Des travaux préparatoires sont en cours et devraient être bientôt terminés. Ces derniers comprenaient notamment la désaffectation de l’arrière-port pour veiller à protéger l’habitat piscicole. Le système de traitement des eaux permettra de respecter l’obligation de recueillir et de traiter les eaux contaminées sur le site pendant l’hiver et, au printemps, favorisera une reprise rapide des opérations visant à draguer complètement le port.

Les LNC restent résolus à terminer les activités d’assainissement en toute sécurité, selon les exigences réglementaires et conformément à des pratiques écoresponsables. Nous continuons à rechercher des gains d'efficacité afin de raccourcir, dans la mesure du possible, la durée du projet. Dans le contexte de la pandémie, tous les autres travaux de l'IRPH, aussi bien sur les sites résidentiels que sur les sites plus importants, continuent à s'intensifier par phases, conformément aux lignes directrices du gouvernement et des autorités de santé publique.