Les Laboratoires nucléaires canadiens lancent des sondages sur l’attitude du public

Port Hope, Ontario (09 octobre 2018)

Le sondage à Port Hope

Une fois de plus, les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) sondent la population pour mieux connaître son attitude à l’égard des travaux de nettoyage et de la gestion à long terme des déchets historiques de faible activité réalisés à Port Hope dans le cadre de l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH).

Le sondage téléphonique sera réalisé par CCI Research Inc., une firme canadienne de recherche indépendante, qui choisira au hasard les répondants parmi la population rurale et urbaine de Port Hope. Le sondage débutera ce mois-ci et prendra fin en novembre.

« Maintenant que nous sommes en train de nettoyer des sites dans la collectivité, il est plus important que jamais de savoir ce que pensent les résidents, explique Alex Mahabir, gestionnaire des Communications, Laboratoires nucléaires canadiens (LNC). L’information que nous recueillons grâce au sondage est très précieuse, car elle nous permet de comprendre le point de vue de la collectivité et de mesurer jusqu’à quel point nous communiquons efficacement avec les résidents au sujet des activités et des progrès réalisés dans le cadre du projet. »

Les LNC ont procédé à 13 sondages sur l’attitude du public depuis le début du projet, en 2001. Depuis le dernier sondage, un certain nombre d’activités majeures ont été réalisées en vertu du projet, notamment la construction de l’installation de gestion à long terme des déchets, la remise en état du quai central, où des déchets avaient été entreposés temporairement, et le début des travaux d’assainissement sur les propriétés privées.

Le sondage vise à déterminer jusqu’à quel point les résidents savent que le projet vise à nettoyer et à gérer les déchets radioactifs historiques de faible activité à Port Hope, et à évaluer leur confiance à l’égard de l’aspect sécuritaire des travaux.


Le sondage à Port Granby

Une fois de plus, les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) sondent la population locale pour mieux connaître son attitude à l’égard des travaux de nettoyage et de la gestion à long terme des déchets historiques de faible activité réalisés à Port Granby, dans la partie sud-est de Clarington, en vertu de l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH).

Réalisé par CCI Research Inc., une firme canadienne de recherche indépendante, le sondage sera envoyé par la poste à environ 700 foyers situés dans un rayon de 10 km de la zone couverte par le projet de Port Granby. Les résidents concernés pourront répondre au questionnaire en ligne ou par téléphone, ce qui devrait prendre environ 20 minutes. Le sondage débutera ce mois-ci et prendra fin en novembre.

« Maintenant que nous sommes en train de nettoyer des sites dans la collectivité, il est plus important que jamais de savoir ce que pensent les résidents, explique Alex Mahabir, gestionnaire des Communications, Laboratoires nucléaires canadiens (LNC). L’information que nous recueillons grâce au sondage est très précieuse, car elle nous permet de comprendre le point de vue de la collectivité et de mesurer jusqu’à quel point nous communiquons efficacement avec les résidents au sujet des activités et des progrès réalisés dans le cadre du projet. »

Depuis le dernier sondage sur l’attitude du public, en 2016, les travaux visant à retirer les déchets radioactifs de faible activité de l’ancienne installation de gestion des déchets, située au sud du chemin Lakeshore, ont bien avancé, de même que le placement des déchets dans le nouveau monticule artificiel en surface, situé à l’installation de gestion à long terme des déchets.

Le sondage vise à déterminer jusqu’à quel point les résidents savent que le projet vise à nettoyer et à gérer les déchets radioactifs historiques de faible activité à Port Granby, et à évaluer leur confiance à l’égard de l’aspect sécuritaire des travaux.