La participation municipale est au cœur de l’IRPH

2019-04---AMG-Meeting-100

Les membres du Groupe de surveillance de l’entente ont fêté leur 100e réunion 

(De gauche à droite) Dernier rang Tony Cannella, directeur, Services de génie, municipalité de Clarington; Scott Parnell, directeur général, Bureau de gestion du Programme des déchets historiques, LNC; Bob Sanderson, maire, municipalité de Port Hope; Robert Keeler, directeur, Surveillance de l’IRPH, EACL; Will McCrae, gestionnaire, Projet secondaire, municipalité de Clarington; Marty Kapitan, agent, Programmes publics; Anthony Hobbs, gestionnaire de projet, Équipe chargée de l’examen par les pairs, municipalité de Port Hope.
Premier rang : Steve Whillier, directeur, Sites de petite envergure, LNC; Sue Bernardi, chef, Équipe de projet, municipalité de Port Hope; Peter Szabo, directeur, Sites principaux; LNC; Katy Macpherson, assistante, Projets municipaux, municipalité de Port Hope.


Les municipalités de Port Hope et de Clarington ont participé activement à l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH) dès les premiers jours de la planification. Elles restent d’importantes parties intéressées dans le cadre des projets de Port Hope et de Port Granby.

Les consultations et les communications sont les pierres angulaires de l’entente en droit signée en 2001 pour mettre en place l’IRPH. L’entente fait état des engagements pris relativement aux projets. Le Groupe de surveillance de l’entente, chargé d’examiner ces engagements et de veiller à leur mise en œuvre, est composé de représentants des deux municipalités signataires et de représentants d’Énergie atomique du Canada limitée (EACL) et d’employés des Laboratoires nucléaires canadiens (LNC). Le 4 avril, le groupe a souligné sa 100e réunion. 

Les représentants municipaux rencontrent régulièrement le personnel des LNC pour passer en revue les activités prévues dans le cadre de l’IRPH et pour discuter des projets municipaux susceptibles d’avoir une incidence sur les travaux des LNC. Les deux conseils municipaux sont régulièrement mis au courant de l’évolution des projets et un certain nombre de réunions de travail ont lieu sur une base hebdomadaire, mensuelle et trimestrielle pour passer en revue tous les aspects des projets, y compris les échéanciers, la planification et les communications. De plus, chaque année, chacune des municipalités reçoit des fonds pour retenir les services de consultants – l’équipe municipale chargée de l’examen par les pairs – qui conseillent la municipalité au sujet des aspects techniques des projets. 

 

 

16 avril 2019