Projet de Port Hope en bonne voie de lancer les travaux de nettoyage en 2018

PHP_Cell_1_20161118_071L’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH) progresse selon les échéanciers. Les travaux de nettoyage des déchets radioactifs historiques de faible activité qui seront réalisés dans la collectivité devraient commencer l’année prochaine, comme prévu.

Le contrat visant à terminer la construction de l’installation de gestion à long terme des déchets du Projet de Port Hope et à exploiter l’installation a été octroyé en mars dernier. Le nouveau contrat prévoit la construction de trois cellules de stockage et de routes internes qui serviront à transporter les déchets, ainsi que l’installation et l’utilisation de balances à véhicules et de moniteurs-portiques permettant de surveiller le volume de déchets transportés par les camions pénétrant sur le site. L’entrepreneur va exploiter l’installation, sous la surveillance de l’IRPH, pendant la réception et le placement des déchets provenant d’autres sites de Port Hope.  

DSCN8460Dans le cadre du contrat existant, la construction de la première des quatre cellules du monticule artificiel en surface est presque terminée. Les travaux de construction de la première cellule ont débuté l’été dernier et ont repris au printemps 2017, après l’interruption prévue pendant la saison hivernale. Le compactage de l’argile de haute qualité sera suivi par l’installation de couches artificielles supplémentaires visant à isoler les déchets de l’environnement. On installera également un système de collecte du lixiviat permettant d’envoyer les eaux contaminées vers la nouvelle usine de traitement des déchets, située sur place. « L’IRPH respecte le calendrier de travail et les travaux de décontamination devraient commencer l’année prochaine à Port Hope, a déclaré Bryan Tyers, directeur, Réalisation de projet. Il s’agit d’un projet extrêmement complexe et la sécurité du public, des travailleurs et de l’environnement est notre priorité, et ce, à chaque étape du Projet. » Pendant les travaux, les entrepreneurs doivent se conformer à des exigences rigoureuses, établies en vertu du permis délivré à l’IRPH par la Commission canadienne de sûreté nucléaire pour le Projet de Port Hope.

Tous les travailleurs ont reçu une formation comprenant un volet sur la santé et la sécurité au travail, sur la radioprotection et sur les pratiques de travail sécuritaires. Le personnel travaillant sur place, dans des zones de travail actives où se trouvent des matières contaminées, porte un équipement et des vêtements de protection individuelle, notamment des combinaisons, des gants, des casques et des lunettes de protection. Les véhicules, l’équipement et les vêtements des travailleurs font l’objet d’un contrôle et sont décontaminés avant qu’ils ne quittent le site.

DSCN8537

Une autre étape importante vient d’être franchie dans le cadre de la construction de l’installation de gestion à long terme des déchets : le revêtement d’argile est en train d’être installé dans la cellule 1. Cette couche d’argile fait partie du système de revêtement de base du monticule artificiel en surface, visant à empêcher les contaminants de pénétrer dans l’environnement.
24 mai 2017