Les LNC présentent un rapport sur la mobilisation des parties prenantes dans le cadre de sa demande de modification des critères de décontamination de l’IRPH

Les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) ont préparé un rapport résumant les commentaires formulés par le public, qui sera présenté à la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) dans le cadre de la demande de modification des critères de décontamination de l’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH). 

Conscients que la mobilisation des parties prenantes est un élément clé du processus, les LNC ont lancé une campagne de mobilisation du public à l'automne 2020 afin d’étayer sa demande. Les critères de décontamination de l'IRPH fixent les niveaux auxquels les déchets radioactifs historiques de faible activité sont nettoyés dans la municipalité de Port Hope. 

La demande de modification des critères a été soumise pour tenir compte des commentaires récurrents des propriétaires et des résidents dont la propriété a été décontaminée, ainsi que des préoccupations plus générales du public concernant l'impact prévu de l’IRPH sur l'environnement naturel. 

Les LNC ont ainsi organisé plus de 50 activités de mobilisation - notamment une séance d'information publique, un groupe de discussion et des groupes de réflexion - afin d’informer, d’éduquer et de discuter de la demande de modification avec les parties prenantes et les groupes autochtones, et pour encourager la participation du public.

La majorité des préoccupations exprimées par les propriétaires de Port Hope concernaient le temps nécessaire à l’achèvement des travaux d’assainissement de leurs propriétés dans le cadre de l’IRPH, et les impacts qui en résultent sur les caractéristiques des propriétés. Pour atténuer ces inquiétudes, les LNC ont proposé de modifier les critères de décontamination, ce qui a généralement été bien accueilli par les propriétaires les plus touchés par les travaux de l'IRPH. 

Les parties prenantes et les membres du public nous ont également fait part de questions et de commentaires généraux sur l'IRPH. Ces derniers exprimaient le plus souvent des inquiétudes quant au nombre d’arbres qui devraient être coupés pour répondre aux critères actuels, et au fait que cela modifierait l’esthétique de Port Hope. D'autres parties prenantes ont soulevé des questions sur l’impact que les changements proposés pourraient avoir sur la valeur des propriétés. Les préoccupations des communautés autochtones portaient surtout sur des considérations sanitaires et environnementales à long terme. 

Les LNC continueront de répondre aux questions et aux préoccupations du public, ainsi qu'à enregistrer les commentaires relatifs à la proposition, tout en suivant le processus de demande et d’examen de la CCSN. Les activités de communication relatives à la demande de modification vont se poursuivre, notamment au moyen de présentations (sur demande), de mises à jour du site Web et de publications dans les médias sociaux. Une fois que la CCSN aura fixé une date d'audience à propos de cette demande, les LNC informeront le public sur la manière d’y participer. 

Après l’examen de la CCSN, les LNC mettront à la disposition du public le rapport sur la mobilisation des parties prenantes.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec nous à phai.ca.

18 février 2021