Les divulgations publiques

L’information suivante est fournie en vertu de l’engagement permanent pris par les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) de divulguer volontairement au public tout incident se produisant dans le cadre de l’Initiative dans la région de Port Hope.


Port Granby, le 18 juillet 2019

En raison des pluies torrentielles qui ont entraîné une crue soudaine dans le sud de l’Ontario le 17 juillet 2019, des eaux de surface ont débordé des bassins versants situés sur les sites de gestion des déchets du Projet de Port Granby, à proximité de la rive du lac Ontario, dans le sud-est de Clarington. Les bermes servant à contenir les eaux ont été inondées et fissurées en raison du débordement.

Après avoir découvert le débordement, à environ 7 h du matin, l’entrepreneur des LNC a pris des mesures immédiates pour rediriger l’eau en la pompant vers des réservoirs et des bassins de stockage sur place et en installant d’autres sacs de sable, ce qui a effectivement permis de mettre fin au débordement. Les bermes ont été réparées le jour même.

D’après l’observation du débordement et de la taille et l’ampleur des trajets d’écoulement, environ 80 à 150 mètres cubes d’eau de surface se sont déversés dans le lac, ce qui correspond à peu près au volume d’eau d’une piscine résidentielle. 

À aucun moment cet incident n’a-t-il mis en danger la santé ou la sécurité des travailleurs et du public. Des échantillons de l’eau ont été prélevés dans les bassins versants et expédiés à un laboratoire indépendant à des fins d’analyse. Les résultats devraient confirmer que l’effet du débordement sur l’environnement a été négligeable, les fortes précipitations ayant beaucoup dilué les eaux de surface.

Les LNC ont agi de façon proactive et informé du débordement la Commission canadienne de sûreté nucléaire et la municipalité de Clarington. 

Les LNC ont ouvert une enquête sur les faits, et la présente divulgation sera mise à jour si de nouveaux renseignements sont disponibles. 


Port Granby, le 17 juillet 2019

En raison des pluies abondantes qui se sont abattues le 17 juillet 2019 et qui ont entraîné des inondations massives dans la région de Durham, des eaux de surface ont débordé des bassins versants sur le site du Projet de Port Granby. Les LNC ont immédiatement pris des mesures pour régler la situation et pour avertir la Commission canadienne de sûreté nucléaire et le Centre d’intervention en cas de déversement de l’Ontario. La santé et la sécurité du public ne sont pas en danger et les effets sur l’environnement devraient être négligeables. 

La présente divulgation fera l’objet de mises à jour dès que nous disposerons de plus de renseignements.


Port Granby, le 11 janvier 2019

Le 9 janvier 2019, vers 11 heures du matin, un travailleur a été blessé alors qu’il déchargeait un camion à l’installation de gestion à long terme des déchets des LNC, à Port Granby. Le travailleur blessé a été transporté dans un centre médical, où il a été traité. Immédiatement après l’incident, les LNC ont interrompu toutes les activités liées à cette tâche. Ils ont également porté l’incident à l’attention des organismes de réglementation concernés et ont ouvert une enquête.

De plus, sur tous les sites de l’IRHP, les LNC ont convoqué d’autres réunions sur les pratiques de travail sécuritaires afin de renforcer la sécurité, qui est au nombre des grandes priorités des LNC.

L’incident n’a posé aucun risque pour le public ou pour l’environnement.


Port Hope, le 9 janvier 2019

À midi environ, le 8 janvier 2019, les LNC ont remarqué qu’il y avait un reflet iridescent à côté d’une barge utilisée dans le cadre des travaux de l’IRPH, dans le port de Port Hope. On a immédiatement eu recours à des tampons absorbants pour éliminer le reflet et une estacade absorbante a été déployée autour de la barge à titre préventif. Il s’avère que le reflet iridescent a été produit par une très petite quantité – moins d’un litre – de fluide hydraulique qui s’est retrouvé dans l’eau pendant le nettoyage du pont de la barge.

Les LNC ont communiqué l’incident aux organismes de réglementation concernés, notamment au Centre d'intervention en cas de déversement de l'Ontario et à la Commission canadienne de sûreté nucléaire.  

À aucun moment la sécurité des travailleurs ou du public n’a été menacée.


Archive

9 janvier 2019