Back To Top

Reconnaissance des terres autochtones

Le Bureau de gestion des déchets historiques des LNC et les projets de l’Initiative dans la région de Port Hope sont situés sur les territoires ceux des Premières Nations visés par les traités Williams, plus précisément le traité signé avec les Premières Nations des Mississaugas d’Alderville, de Curve Lake, de Hiawatha et de Scugog Island.

Les Premières Nations des Mississaugas sont également signataires de divers traités datant des 18e et 19e siècles qui couvraient des territoires situés dans différentes parties du centre-sud de l’Ontario. En 1923, les Premières Nations des Mississaugas et les Premières Nations Chippewa de Rama, Beausoleil et Georgina Island ont signé les traités Williams et, plus de 90 ans plus tard, en juin 2018, elles se sont unies pour veiller à ce que leurs droits sur ces terres et la relation qu’elles entretiennent avec celles-ci soient respectés grâce à un accord renouvelé avec le Canada et la province de l’Ontario.

La zone dans laquelle nous sommes situés abrite également des peuples autochtones des quatre coins de la région et du pays. Les LNC sont reconnaissants envers ces peuples d’avoir l’occasion de travailler sur ces terres et ces cours d’eau d’importance traditionnelle et culturelle.

Pour plus d’informations sur les Premières Nations des Traités Williams, visitez https://williamstreatiesfirstnations.ca/

En savoir plus sur l’histoire autochtone de la région de Port Hope