Back To Top

À propos du projet de Port Granby

Le projet vise à construire un monticule en surface dans lequel les déchets seront isolés de l’environnement, ainsi qu’une usine de traitement des eaux usées et une infrastructure de soutien.

Le Projet de Port Granby est réglementé en vertu d’un permis de déchets de substances nucléaires délivré aux Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). En vertu de ce permis, des mesures rigoureuses de sécurité, de sûreté, de radioprotection, ainsi que des protocoles de santé et sécurité au travail ont été mis en place pour minimiser les risques pour le public, les travailleurs et l’environnement.

Nature des déchets

L’ancien site de gestion des déchets de Port Granby est situé sur un terrain de 17 hectares, sur la rive nord du lac Ontario, à l’extrême sud de la municipalité de Clarington. Des déchets radioactifs historiques de faible activité ont été déposés sur ce site entre 1955 et 1988 par l’ancienne société d’État, Eldorado Nucléaire limitée, qui était alors installée à Port Hope.

Les procédés de raffinage de l’uranium utilisés par Eldorado à l’usine de Port Hope ont évolué pendant ses 33 ans d’activité. Le site de Port Granby contient donc divers produits chimiques – essentiellement du raffinat neutralisé et du fluorure de calcium – des déchets industriels et des sols contaminés. Les déchets ont été enterrés un peu partout sur le site, dans les gorges est et ouest, et dans 76 tranchées situées sur le plateau qui surplombe la gorge est, ainsi que sur le plateau central.

Ancien site de gestion des déchets de Port Granby – 2012 (avant assainissement)

Fin des travaux d’assainissement et de stockage à long terme

Entre 2016 et 2020, environ 1,3 million de tonnes de déchets historiques faiblement radioactifs et de sols légèrement contaminés ont été excavés de l’ancien site de gestion des déchets de Port Granby et déplacés vers un monticule en surface aménagé à l’installation de gestion des déchets à long terme de Port Granby (IGLTD) construite à 700 mètres au nord-ouest du site actuel. Pour se rendre jusqu’à l’installation, les camions transportant les déchets empruntaient une voie interne réservée à cet effet, passant sous le chemin Lakeshore.

En novembre 2020, les LNC ont annoncé que les travaux d’assainissement de l’ancien site étaient terminés.

En septembre 2021, les LNC ont définitivement recouvert le monticule de l’installation de gestion des déchets à long terme. Comme le souhaitait la collectivité, le monticule ressemble à un drumlin ou une colline et se fond dans le paysage.  Les dernières couches isolantes ont été installées dans les deux cellules et toute la surface du monticule est recouverte de remblai propre et de gazon.

Des systèmes de surveillance ont été installés à l’intérieur du monticule et tout autour afin de pouvoir surveiller sa performance pendant des centaines d’années.

Après le Projet de Port Granby

Après consultation de la population, la municipalité de Clarington a mis au point un concept d’aménagement paysager naturalisé des terrains excédentaires situés près de l’installation de gestion des déchets à long terme et de l’ancien site restauré.

En collaboration avec les Premières Nations locales, le gouvernement du Canada se penche sur la proposition visant à transformer les terres fédérales entourant l’installation en une réserve naturelle.