Back To Top

Relations avec les communautés et organisations autochtones

L’Initiative dans la région de Port Hope (IRPH) est située sur le territoire traditionnel de Premières Nations visées par les Traités Williams et accueille des peuples autochtones de tout le pays.

Les LNC se sont engagés à reconnaître les droits et les intérêts constitutionnels des peuples autochtones. Les relations avec ces communautés sont une composante essentielle de l’Initiative dans la région de Port Hope. Les communautés et les organisations autochtones ont toujours été un public cible de premier plan du Programme d’information publique de l’IRPH. Conformément à son engagement à faire progresser la réconciliation par des mesures concrètes, dans le cadre de l’IRPH, les LNC élaborent un programme de relations avec les communautés et organisations autochtones afin de tisser des relations ouvertes, honnêtes et transparentes avec les détenteurs de droits et d’intérêts autochtones.

Communications et engagement

En 2012, peu de temps après le début de la mise en œuvre de l’IRPH (phase 2), la Première Nation des Mississaugas visée par les Traités Williams a demandé d’être régulièrement tenue au courant de l’évolution des projets. Ces communautés continuent de recevoir des mises à jour régulières sur les projets de l’IRPH et participent régulièrement à des réunions et des échanges avec le personnel des LNC.

Les LNC partagent également les mises à jour sur les projets de l’IRPH avec des représentants de la Nation Anishinabek, des Mohawks de la baie de Quinte et de la Nation Métis de l’Ontario, qui sont des communautés et organisations autochtones ayant des intérêts dans la région.

Communautés ayant des droits :


  • Première Nation d’Alderville
  • Première Nation de Curve Lake
  • Première Nation Hiawatha
  • Première Nation des Mississaugas de Scugog Island
  • Première nation de Beausoleil
  • Première Nation des Chippewas de Georgina Island
  • Première Nation des Chippewas de Rama
  • Mohawks de la baie de Quinte

Communautés ayant des intérêts :


  • Mohawks de la baie de Quinte
  • Nation des Métis de l’Ontario, 6, 8

Organisations autochtones :


  • Nation Anishinabek
  • Nation des Métis de l’Ontario

Le personnel responsable des relations avec les Autochtones des LNC rencontre chaque mois des représentants des Premières Nations de Mississauga (Mississaugas de Scugog Island, Curve Lake, Hiawatha, Alderville) et des communautés Chippewas (Premières Nations de Beausoleil, Georgina Island et Rama). Ces réunions sont l’occasion de renforcer les relations et de recevoir des mises à jour et des informations de la part des Premières Nations de Mississauga et des Chippewas.

Les réunions sont organisées et les sujets à l’ordre du jour sont déterminés en fonction des commentaires des représentants des collectivités; chaque réunion est axée sur les projets d’assainissement de l’environnement des LNC ou sur des sujets identifiés par ces nations.

Les LNC veillent à ce que la communication ait lieu dans les deux sens lors de ces réunions. Le format et le contenu des rencontres sont flexibles afin de servir au mieux les droits et les intérêts des Premières Nations assujetties aux traités Williams.

Au cours des dernières années, les LNC ont également établi des contacts, échangé des informations et partagé des mises à jour sur les projets avec des représentants de la Nation Anishinabek et de la Nation Métis de l’Ontario. D’autres communautés autochtones, dont les Mohawks de la baie de Quinte et les conseils métis locaux, ont également exprimé leur intérêt pour les projets de l’IRPH en raison de leur proximité géographique et de leurs intérêts dans d’autres projets dans la région. Au fil des ans, les LNC ont acheminé de l’information sur les projets à ces communautés afin de les tenir au courant. Ils leur ont également fait parvenir des invitations à des événements spéciaux, comme la Journée de l’industrie, les salons de l’emploi et les séances d’information.

Découvrez le programme d’information publique de l’IRPH